Perruque ou foulard ?

Perruque ou foulard ?

Plusieurs accessoires peuvent aider à couvrir ou à masquer la perte de cheveux : foulard, turban, chapeau…. N’hésitez pas à faire des essais pour découvrir ce qui vous va le mieux. Rester en permanence « tête nue », porter une perruque ou alterner avec des accessoires au cours de votre traitement, à vous de choisir.

Les prothèses capillaires (perruques)

Les personnes soumises à certaines chimiothérapies voient en quelques semaines, parfois plus rapidement, leur chevelure se raréfier ou disparaître totalement, malgré les précautions prises par l’équipe soignante (port du casque froid pendant la perfusion). Dans la plupart des cas, cette perte de cheveux (calvitie ou alopécie) est temporaire. Lorsque cesse le traitement, les cheveux repoussent d’environ un centimètre par mois.

La perruque permet une solution d’attente, rapidement disponible. En matière de prix, les cheveux naturels sont plus chers que les cheveux synthétiques.

Les premiers prix des perruques « prêt-à-porter » en synthétique tournent autour du forfait remboursé par l’Assurance Maladie et peuvent atteindre plusieurs centaines d’euros. Le prix des perruques en cheveux naturels démarre autour de 700 € et peut atteindre plusieurs milliers d’euros.

D’aspect naturel et de forme et couleur adéquates, une belle perruque ou prothèse capillaire va vous permettre de rendre la maladie moins visible aux yeux de votre entourage. Cependant, une perruque est relativement chère, tous les jours identique et exige un entretien particulier (demandez conseil dans le magasin où vous l’achetez). Faites-vous donc bien conseiller lors du choix d’une perruque.

 

  • La prise en charge par la Sécurité sociale

 

La perruque fait l’objet d’une prescription par le médecin et un forfait est pris en charge par la Sécurité sociale (le vendeur utilise votre carte vitale ou remplit une feuille de soins à cet effet). Un complément pourra être remboursé par une mutuelle complémentaire et il est conseillé de la consulter, avant l’achat, pour connaître éventuellement la somme prise en charge.

 

  • Où se procurer une perruque ?

 

Chez le coiffeur (sur catalogue) ou dans des magasins spécialisés. Il est également possible de se procurer une perruque dans certains grands magasins, par correspondance auprès de créateurs, en pharmacie et sur certains sites internet. Certains instituts proposent la vente de perruques à domicile ou en milieu hospitalier.

Attention : tous les vendeurs ne permettent pas de bénéficier de la prise en charge de la Sécurité sociale (car ils n’ont pas effectué les démarches nécessaires). Il vaut mieux s’informer avant de se rendre dans un magasin.

L’Institut National du Cancer a créé une charte des droits du client et devoirs du vendeur de perruques : certains magasins ont signé cette charte. Vous pouvez consulter la liste de ces magasins sur le lien suivant : http://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Ressources-utiles/Magasins-de-perruques/Carte-des-perruquiers

Liste des magasins sur Paris avec informations pratiques et gamme de prix : https://www.ligue-cancer.net/sites/default/files/docs/protheses_capillaires_juin_2016.pdf

Solidarités Perruques, créé par l’Institut du Sein, est un site d’annonces en ligne où des femmes proposent de donner leur perruque.

 

 

Les turbans et foulards

  • Turbans & foulards chimio

Relativement bon marché (pour 25 à 45 euros, vous avez déjà un turban chimio confortable sans coutures gênantes), les foulards et turbans de chimio existent dans tous les modèles et toutes les couleurs. L’idéal pour en changer souvent et les assortir à votre tenue. Ils présentent également l’avantage de s’entretenir facilement (la plupart sont lavables en machine). Mais opter pour un foulard ou un turban, c’est aussi faire le choix de ne pas cacher sa maladie vis-à-vis du monde extérieur.

Vous trouverez des vidéos pour apprendre à les nouer : www.rosettelavedette.comwww.oncovia.fr ou encore sur www.comptoir-de-vie.com

 

 

 

 

ASTUCES

  • Préférez-les en soie, coton, lin ou viscose qui tiennent mieux, contrairement aux textures synthétiques qui glissent.
  • Pour les foulards, plus le tissu est long, plus il permet de créer du volume. Version carrée (90×90) ou rectangulaire (100×180) selon la façon de le nouer.
  • En été : choisir une matière lavable comme le coton qui absorbe la transpiration et garde la tête au frais.
  • On perd beaucoup de chaleur par la tête, surtout sans cheveu. Pour éviter de prendre un coup de froid pendant la nuit (même en été), prévoir des bonnets en coton.

 

 

  • Où trouver ses foulards et ses turbans ?

 

Un peu de shopping dans les grands magasins fera sûrement l’affaire. Mais il existe bien sûr des adresses spécialisées, les mêmes que pour les prothèses externes ou la lingerie en général.

Et sinon sur la toile : Comptoir de VieLa Chapoteuse, le site belge Rosette la Vedette ou encore www.turbans-perruques.com… ou bien les foulards de l’association Les foulards d’un bracelet contre le cancer

A découvrir !

Les Franjynes propose des franges, entièrement adaptées à l’alopécie (perte totale des cheveux), associées à des turbans de matières nobles. 6 couleurs de frange sont disponibles, et la gamme est également déclinée pour les enfants (les Franjynettes).

 

Découvrez la e-boutique