Vomissements et nausées

Vomissements et nausées

Il arrive que le traitement contre les vomissements prescrit pour être poursuivi pendant quelques jours à domicile soit insuffisant. Faites appel à votre médecin traitant et prévenez l’équipe hospitalière afin que le traitement soit renforcé ou modifié lors de la cure suivante. Efforcez-vous de boire de l’eau, surtout si votre traitement a comporté des sels de platine et s’il fait chaud. Si vous ne gardez aucun liquide, une hydratation par voie intraveineuse à domicile ou à l’hôpital de jour pourra être nécessaire. A distance du traitement, si les vomissements provoqués par la chimiothérapie ont été particulièrement intenses, vous pouvez présenter des vomissements réflexes devant des images ou des odeurs qui évoquent cette chimiothérapie. Ils n’ont aucune gravité et disparaîtront avec le temps.

 

 

CONSEILS

Les nausées et vomissements consécutifs à une chimiothérapie sont des effets secondaires particulièrement redoutés des patients. Ce risque de nausée et vomissement varie selon les patients et le protocole de chimiothérapie. Si les traitements antitumoraux administrés sont à haut risque de nausée et vomissement, un médicament antiémétique vous sera prescrit par votre oncologue.

Les nausées commencent souvent le soir ou le lendemain de la perfusion de chimiothérapie. Elles durent rarement plus de 72 heures après le traitement. Elles ne sont pas systématiquement accompagnées de vomissements.

Conseils pratiques :

  • Privilégier les aliments froids ou tièdes, moins odorants.
  • Privilégier les aliments lisses et épais (potage épais, purée, flan, semoule…) qui passent plus rapidement dans les intestins.
  • Privilégier les aliments cuits sans graisse et ajouter après cuisson du beurre cru car les graisses cuites restent plus longtemps dans l’estomac.
  • Privilégier plusieurs petits repas dans la journée.
  • Manger lentement.
  • Maintenir une position assise pendant 30 minutes après le repas.
  • Privilégier les boissons entre les repas (eau, infusion, jus de pomme…).
  • Utiliser une paille dans une tasse fermée pour faciliter les petites gorgées et éviter les odeurs.
  • Eviter les aliments frits, gras, épicés.
  • Eviter les aliments acides (agrumes, vinaigrette…).
  • Eviter de boire pendant les repas.
  • Eviter le tabac.

Des séances d’acupuncture peuvent contribuer à réduire les nausées, parlez-en à votre oncologue. Voir la rubrique Acupuncture.

Si nausées et vomissements sont liés au stress du traitement, l’équipe soignante peut vous proposer des exercices de relaxation. Voir la rubrique Relaxation et sophrologie.

Pour des recettes ainsi que trucs et astuces sur l’alimentation pendant un cancer, vous pouvez consulter le site Vite fait, Bienfaits.