Fatigue

Fatigue

La fatigue est un signe normal au cours d’un traitement contre le cancer et son origine est multiple. Elle peut se traduire par un épuisement physique, mais aussi par une somnolence et des troubles de mémoire liés en fait à des difficultés de concentration. Si votre fatigue compromet toute activité et-ou qu’elle se prolonge au-delà de quelques semaines avec la même intensité, parlez-en à votre médecin. Une consultation psychologique pourrait peut-être aussi vous aider.

 

Vous pouvez consulter le guide d’information « Fatigue et cancer » sur le site de l’Institut National du Cancer : www.e-cancer.fr.

CONSEILS

La fatigue liée au cancer et à ses traitements est d’intensité variable selon les personnes. Elle peut être amplifiée par certains effets secondaires des traitements (anémie, vomissements, infection…) ou par une douleur, les déplacements à l’hôpital, le stress, l’angoisse de l’avenir, des difficultés sociales, des problèmes financiers, etc.

La fatigue doit être prévenue et traitée dès son apparition. Sa prise en charge doit être adaptée à chaque patient dans une relation de confiance avec l’équipe soignante. Il importe donc d’en parler avec votre oncologue ou les soignants du service. Ceux-ci sont à même d’identifier les causes de votre fatigue, d’apprécier son retentissement sur votre vie quotidienne, de vous conseiller et de vous orienter, si besoin, vers les professionnels de santé qui vous aideront à lutter contre la fatigue.

Pour lutter contre la fatigue, plusieurs approches peuvent vous être proposées selon vos besoins et vos souhaits :

  • les méthodes qui visent au mieux-être corporel : relaxation, sophrologie, réflexologie plantaire… (voir sur ce site la rubrique Relaxation et sophrologie).
  • La kinésithérapie, pratiquée sur prescription médicale, peut avoir une place importante dans la prise en charge. Son action vise à maintenir ou à récupérer une facilité de mouvements, à éviter les crampes et raideurs musculaires, à améliorer la fonction respiratoire… (voir la rubrique Kinésithérapie).
  • La pratique d’une activité physique régulière est vivement conseillée. Ses effets bénéfiques sur la fatigue liée au cancer sont désormais reconnus. Cette pratique doit être adaptée aux possibilités de chacun, que ce soit en cours de traitement ou après traitement. (voir la rubrique Activités physiques et sportives).
  • L’alimentation a aussi un impact sur la fatigue et les conseils d’un diététicien peuvent vous aider à mieux vous nourrir.
  • Un soutien psychologique peut être utile si la fatigue est la manifestation d’un stress ou d’un état dépressif (voir la rubrique Soutien psychologique).