Dépression

Dépression

Un épisode dépressif n’est pas rare après la sortie de l’hôpital, favorisé par l’isolement, les mutilations éventuelles, les nombreux problèmes qui se posent. Un traitement adapté, l’aide d’un psychologue, la participation à un groupe de paroles peuvent être très bénéfiques.

CONSEILS

L’état psychologique varie d’une personne à l’autre. Souvent la présence de vos proches, les échanges avec votre généraliste, l’attention de l’équipe médicale et soignante vont vous permettre de réduire l’intensité et la durée d’un épisode dépressif.

Mais vous pouvez aussi ressentir le besoin d’un suivi et d’un accompagnement spécifique. Prenez conseil de votre oncologue ou du psychologue du service. Vous pouvez être amené à :

  • Chercher un soutien psychologique auprès d’un professionnel de ville : médecin psychiatre (prise en charge par l’Assurance maladie) ou psychologue (consultations non remboursées en ville, consultations gratuites dans les centres médico-psychologiques et certaines associations).
  • Participer à un groupe de parole animé par un professionnel (plusieurs comités départementaux de la Ligue contre le cancer proposent des groupes de soutien pour les malades ou pour les proches. Voir la rubrique Comités).
  • Appeler le n° de la Ligue, 0 800 940 939, écoute téléphonique par un psychologue, appel gratuit.

Voir sur ce site les rubriques Soutien psychologique et Relaxation et sophrologie.

La pratique d’une activité physique et sportive régulière peut améliorer votre bien-être corporel et répondre à vos besoins de sociabilité.

Si vous vous sentez isolé ou si vous avez tendance à vous replier sur vous-même, des activités de détente peuvent grandement vous aider : groupe de convivialité, atelier de socio-esthétique, séances de sophrologie, de réflexologie, atelier culinaire, chant choral… De telles activités vous sont proposées gratuitement par les Comités de la Ligue contre le cancer.