L’accès à un prêt bancaire

L’accès à un prêt bancaire

 

Au cours de votre maladie, vous pouvez avoir besoin de contracter un emprunt auprès d’une banque. Cela est possible grâce à la convention AERAS (s’Assurer et Emprunter Avec un Risque Aggravé de Santé), qui vise à améliorer l’accès à l’emprunt et à l’assurance pour des personnes qui présentent un risque aggravé de santé.

Ce dispositif permet d’obtenir un contrat d’assurance individuelle ou d’assurance de groupe avec surprime.

Le prêt sera accepté sous conditions et vous devrez répondre, pour un prêt important, à un questionnaire de santé remis pour évaluation au médecin conseil de la compagnie d’assurance.

Etant donné la complexité des démarches, n’hésitez pas à demander de l’aide à des instances associatives ou administratives.

 

Pour des informations complémentaires ou pour vous aider à constituer un dossier d’accès à un prêt bancaire et à son assurance, vous pouvez contacter :

 

 

 

Focus sur…

 

Le droit à l’oubli

Le « droit à l’oubli » permet aux personnes ayant été atteintes de cancers et de l’hépatite C de ne plus le mentionner lors d’une demande d’assurance emprunteur.

 

Principaux concernés, les anciens malades du cancer n’auront plus à déclarer leur ancienne pathologie à l’issue d’un délai de dix ans après la fin de leur traitement et sans rechute. Ce délai est ramené à cinq ans pour les cancers diagnostiqués avant l’âge de la majorité (18 ans), indiquent dans un communiqué conjoint les ministères de l’Économie et de la Santé.

 

En outre, la loi a consacré l’adoption d’une « grille de référence » qui fixe, pathologie par pathologie, le délai au terme duquel les anciens malades peuvent souscrire un contrat d’assurance sans surprime, ni exclusion de garantie, aux mêmes conditions que les personnes n’ayant pas été affectées par l’une de ces maladies.

 

Selon les types d’affection et la gravité de l’ancienne pathologie, ces délais sont compris entre 48 semaines, pour les malades guéris de l’hépatite virale, et 10 ans pour certains types de cancers.